Ode à ce Temple

Ce texte, mon texte.

Ces mots, les miens.

Mes rêves. Mes amis. Mes amours.

Ce texte est un passage de ma vie. L’un des plus grands. L’un des plus influents. L’un des plus importants. L’un des plus beaux.
Plus qu’un simple passage, une expérience, ancrée, pour toujours, à toujours, ici, en moi. Rien que pour moi.
« Ode à mon Temple », ce texte est un rêve réalisé. Une liberté, un air, une chanson, une vie … des vies. Surtout des vies.
Il marque une étape d’une grande aventure humaine. Grande expérience. Une page d’un roman qui ne sera jamais tournée pour toujours, une page marquée pour garder sa trace.

Ce texte est pour ces gens, ces Templiers. Une gente que j’ai côtoyé, pénétré, embrassé, embarrassé  Une population que j’ai fait rire. Qui m’a fait rire. Que j’ai découvert. A travers les jours. A travers les gens. A travers le temps.

Ces Templiers que j’ai quittés.  Par amour. Pour l’amour. Mais leur amour, est en moi. Pour moi. A moi. Pour toujours. Toujours. Toujours !
Mes templiers. Des bornes nous séparent ce soir. Mais dans mon cœur vous êtes, et vous resterez.

A la vie, à la mort. Mais surtout à la vie. Pour la vie.
Je vous aime.

Ode à mon Temple
Royaume des reines et des putes
Où les flashs se font désirés
Où les blonds sont enfants de noires

Ode à mon Temple
L’enfer de la religion
Paradis de l’Homme

Ode à mon Temple
Témoin des pleurs et des joies
Témoin des comédies et des philosophies

Ode à mon Temple
Terre de danse et de langues
Terre du Luxy, du Luxa

Ode à mon Temple
Richesses des Atékés
Pauvreté des noodles

Ode à mon Temple
Trois chambres
Généreuses d’âmes
Généreuses d’hommes

Ode à mon Temple
Témoin d’artistes des soirées dépourvues
Inspirations des chants infinies

Ode à mon Temple
Inspiration des folies
Des rêves en pleines journées

Ode à mon Temple
Père des Mama
Où les Jokers embrassent les narcisses

Ode à ce Temple
La volupté des corps
Côtoie la squelettiques des chairs

Ode au Temple
Où les salopes aiment les loups
Où les nez des Pinocchio prennent de longues proportions

Ode à ce Temple
Débauche et drogues font foi
Amour et haine sont rois

Ô ode à ce Temple
Où les Athènes se servent seules
Masochistes des cris en chaleur

Ode à mon Temple
Aux multiples personnages
Aux multiples langages

Ode au Temple,
Où le blond n’est pas con
Où le poète n’est pas intelligent

Ode ao Templo,
De Bicha é preenchido
Quem a chuca é uma ablução spiritual

Ode à ce Temple
Où les corps des Dieux grecs
Vient avec grand paquets

Bienvenu à ce Temple
Seul endroit sur terre où,
Disciples d’Abraham embrassent
Élèves de Mahomet

Ode à ce temple,
Où la simple étagère alloue
Coran et Bible

Ode à ce Temple,
Où Jiji, où Iso ne sont de simples mots
Par leur présence le ciel d’ouvre

Ode à ce Temple
Booba n’est pas qu’un simple dessin
Où le sourire du mignon rend malade

Ode to the Temple,
Where Biatch and Jen
Are Americans, no Chinese
They only can show you where Guam is

Ode à ce Temple,
Qui n’a vu de Luigi
Mais qui fait de Mario un ami

Ode à mon Temple,
Wiwizi, ont dit Oui
Pour le meilleur comme pour le pire

Ode à mon Temple,
Où Johnny a vu que
La gente esta muy loca

Ode au Temple, ah ce Temple
Demandez à Gargamel
Si son chat n’est pas hermaphrodite

Ode au Temple qui,
N’a marié Boya à Béatrix
Mais ne détrompez-vous pas,
Leurs noms ne sont pas leurs sexes

Ode à ce Temple,
Longue vie à la reine
Pleins de mots à la pute
Car après tout,
C’est comme ça que ça a commencé


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s