Lettre ouverte à Mme Bassima Hakkaoui

Chère madame la ministre,

Vous ne me connaissez certainement pas. Et moi, hormis votre nom, le buzz que vous avez fait, et quelques commentaires que vous avez daigné éparpillez par-ci et par-là je dois avouer que je ne connais pas autre chose vous concernant.

Je me rappelle de cette infameuse vidéo qui circule sur le web à l’époque où vous n’étiez que députée au parlement ou je ne saurai comment considérer ce poste, et dans laquelle votre intervention était sur les problèmes sociaux que connaissait notre pays, dont le chômage, et Mawazine. Et dans lequel vous avez osé insulter mon idole, la traitant de prostituée, danseuse dans le sens péjoratif, et que son spectacle était digne d’une performance pornographique, mais comment pouvez-vous savoir à quoi ressemble une performance pornographique ? J’étais scotché devant vos propos, outré, déçu, dégouté … en gros, j’ai eu le même mépris vis-à-vis de vos propos que celui que vous avez eu en pensant aux performances pornographique. Mais je vous comprends. Après tout, vous êtes femme de foi, que je ne suis pas. Et vos idéologies s’inspirent du coran, vous parlez des marocains en tant que musulmans alors que je préfère les voir en tant qu’humains avant tout. Vous êtes le FN marocain si l’on ose comparer, alors que je suis l’extrême gauche. Vous ne connaissiez visiblement pas le montant pour lequel elle était venue, et vous vous êtes fiée au montant pharaonique communiqué par la presse (que je trouve, très raisonnable étant donné le statut de la star en question). Je m’épargnerai de rentrer dans les détails en vous parlant de la chanteuse, ce qu’elle fait, son côté philanthrope qui lui a valu multiples prix, reconnaissances. Je vous épargnerai le détail de ses actions et ce qu’elle a fait pour le monde en général, et son pays en particulier avec ses actions humanitaires. Je vous épargne aussi sa biographie, et l’intelligence de cette femme. Et je vous laisserai la considérer comme une pute qui est venue dérober l’argent de ce pays, qu’elle a amplement su rembourser étant donné que j’ai été parmi les 2 millions de gens qui ont assisté à cette performance pornographique. Je ne suis pas là pour vous blâmer pour ça. Car après tout, nous venons de courants opposés, et nous ne voyons pas les choses de la même façon. Puis Mawazine et Shakira restent un débat … et les avis peuvent bien différée d’une personne à une autre (encore heureux, un monde d’accord sur une chose aurait été juste rébarbatif) tant que ça reste dans le respect. Mais sachez, une chose : Traiter une femme de prostitué ne vous rend pas plus sainte qu’elle.

Mais ceci est un autre sujet. Je voulais juste le souligner. Moi, ce soir, via ce billet, je voulais vous parler d’autre chose. Je voulais vous parler de votre dernière intervention à la télé nationale. Celle qui avait pour sujet le droit à l’avortement.

Vos propos m’ont dérangé. Comment une femme, UNE FEMME, peut montrer du mauvais doigt l’avortement ? Vous êtes une femme. Et vous avez été agressive, même si politico-(pour ne pas dire religieusement) correcte. Une femme ne doit pas avorter si j’ai bien compris ? Ceci n’est pas un problème de société ? Comment osez-vous dire ou prétendre ça ? Avez-vous les chiffres ? Car moi non, mais sachez une chose, si une femme. Ne serait-ce qu’une femme ait le désir d’avorter. Une seule femme dans tout le pays. Et bien je pense qu’il est nécessaire qu’on se penche vers ce sujet.

Connaissez-vous ces femmes qui décident d’avorter ? Connaissez-vous leurs problèmes ? Ou sont-elles toutes de pauvres prostituées ayant le désire ignoble de tuer une âme ?

Je pense, et excusez mon ignorance vis-à-vis de votre background, vous n’avez jamais vécu un jour en vous souciant de votre pain du lendemain. Vous n’avez certainement jamais été victime de viol. Encore moins, une femme qui a commis une erreur en couchant avec un homme qui s’est avéré être un lâche. Vous n’êtes pas mère célibataire. Et vous n’avez pas été une famille qui vivait en dessous du seuil de pauvreté. Car, ne croyez pas les statistiques, au Maroc, il y en a de ces familles et elles sont nombreuses. Il y en a, car j’ai eu le malheur de les rencontrer. Il y a aussi les prostituées, qui n’ont aucun moyen de survie, aucun lieu où se refugier, aucun revenu mensuel, et aucun mari pour subvenir à leur besoin. Ces femmes-là, font de la prostitution un métier car il est plus important de vivre du péché que de mourir de pauvreté. Arrêtez de traiter toutes les femmes non-voilées de prostituées. Vous devez être meilleure que ça.

Madame la ministre,

Finit sont les temps où l’on prétend que l’wlad kayjiw brzeqhoum. Finit les temps où, l’ont pouvait vivre de ses plantations, et où la famille était comme une main et dont les doigts ne pouvait se détacher. Les temps sont durs. Il suffit de voir tous ces gens qui crient. Dont le chômage est devenu leur lit, dont les cris sont leur pain quotidien, et dont l’espoir n’est qu’une bougie au beau milieu des Champs Elysées.

Et vous connaissez les chômeurs. Vous les avez défendus plusieurs fois.

Madame la ministre,

Si les femmes décident d’avorter, c’est qu’il y a de plus en plus de problèmes derrières elles, qui font que, la mort de l’enfant est la seule solution qui s’offrent à elle. Pour leur bien, et croyez-le ou pas, pour le bien de l’enfant. Connaissez-vous ces filles qui sont tombé enceinte et se sont faites virées par leurs familles. Où est-ce que cet enfant est supposé naître ? Grandir ? Loger ? Manger ? Nous avons des problèmes avec des gens diplômés et qui ne trouvent pas de boulot … vous pensez qu’une fille sans d’études supérieurs et avec un enfant pourra trouver un boulot ? Quoi ? Elle ne sera jamais ministre. Peut être, couturière … Je me rappelle que les couturiers qui rôdaient devant chez moi touchaient 200dh par semaine … 200dh c’est quoi ?

Si les femmes décident d’avorter. C’est parce que si elles ne le font pas, elles se retrouveront face à toute une société. Et DIEU sait comment le regard de la société peut être fatal quand vous sortez du troupeau, quand vous décidez de ne plus entendre leurs bêlements mais plutôt votre propre voix. Choisir votre propre voie.

Si les femmes d’aujourd’hui décident d’avorter. Et mon Dieu qu’il m’ait difficile de vous savoir femme du 21ème siècle. C’est parce qu’avoir un enfant et ne pas pouvoir le nourrir, est un péché encore plus ingrat, ignoble que celui de le tuer. Les temps sont durs. Le monde est affreux. Et la vie est une pute. Je ne sais pas si vous vous en êtes rendus compte … car même moi, au-delà de mes 23ans, je l’ai bien appris. Même très tôt. J’aurai été femme, je n’aurai jamais été mère si je savais que je ne pourrai pas offrir à mon enfant tout ce que je n’ai pas pu avoir. Vous êtes mère j’ose croire. Comment vous vous serez sentie si votre enfant manquait de quelque chose ? Une chaussure qu’il aurait vue ? Un stylo de couleur ? Un cartable ? Un vélo pour jouer ? Je ne sais pas pour vous, mais ma mère n’acceptait jamais que je manque de quelque chose.

Et bien sachez, qu’il y a des familles qui vivent de rien, et ne veulent pas que leurs enfants vivent de ce même « RIEN ». Et qu’ils ne peuvent pas faire autrement. Alors ils décident de ne pas avoir d’enfants. Et ils avortent quand ils se retrouvent avec un.

Je vous parle des familles dans le cadre religieux. Mais les gens ont des pulsions. Finit les temps des miracles. Aujourd’hui Marie la vierge, n’est que nom écrit dans les livres les plus sacrés. L’abstinence n’est que le mythe de femmes moches qui ne peuvent trouver d’hommes. Et le sexe, est un besoin primordiale, que ce soit pour les hommes que pour les femmes. Vous oserez prétendre le contraire ? Il y a des femmes, des filles qui se laissent tenter par le diable (existe-t-il vraiment ? Car je pense qu’il n’y ait pas pire diable que l’être humain qui juge) et découvrent le plaisir du sexe. Et par mégarde, ou manque d’éducation sexuelle (encore là, à qui la faute ?), finissent par tomber enceinte ? Essayez de faire face à 34.000.000 de marocains, dites-moi ce que ça fait ? Non, ce n’est même pas la peine de vivre face à ces millions de gens, car il suffit de vous voir lors de votre débat télévisé et à quel point vous étiez à la défensive et mal à l’aise parce que vous vous retrouviez face à 3 ou 4 femmes. Eh bien écoutez … Ces femmes là ont autant plus de courage d’avorter. Ces femmes là ne sont pas égoïstes de le faire. Elles sont raisonnables. Ne vous permettez pas de les juger si vous n’avez pas été dans leur chaussure. Nous ne sommes pas tous forts. Les femmes qui ont pu gardé cet enfant dans ces conditions doivent être prises pour des héroïnes. Elles sont courageuses. Et méritent que leurs noms soient gravés en or dans les plus belles surfaces de ce pays. Connaissez-vous le sentiment de culpabilité qui régit sur les femmes qui ont avorté ? C’est un mélange de soulagement et de culpabilité qui les hante toute leur vie. Ca, je pourrais vous le promettre. Malheureusement, nous n’avons pas tous la même vision des choses. Et des femmes, préfèrent avorter, car c’est plus facile ainsi, et il en est préférable qu’il en soit ainsi.

Puis il y a des femmes qui avortent parce qu’elles ne veulent pas avoir des seins qui pendouillent. Des ventres qui ressortent … ou d’autres déformations post-accouchement. Qui êtes-vous pour les juger ? Une femme a le droit de bien se sentir dans sa peau. Et puis chacun vit pour soit. Car nous naissons seuls, et nous mourrons seuls. La vie est donc faite pour qu’on la vive seuls, avec les autres à nos côtés par sur nous. A nous imposer leur raisonnement. Excusez-moi, mais moi, vous ne m’êtes d’aucune utilité tant que je sais ce que JE DOIS et ce que JE NE DOIS PAS faire ! Tant que je ne fais de mal à personne, et tant que personne ne me fait du mal (et encore !).

Un dernier point, vous avez cité l’exemple du l’Irlande et le Royaume Unis qui ont interdit l’avortement. Choix judicieux. Mais je pense que vous n’avez trouvé que 2 pays ? Pourquoi ne pas parler des autres qui ne l’interdissent pas et qui sont autant plus riche et cultivé que vos 2 exemples ? Je vais vous donner un conseil, un conseil d’un simple citoyen à sa ministre de la famille. Arrêtez de nous comparer aux autres pays. Car de 1, nous ne sommes pas les autres pays, nous sommes le Maroc avec notre identité. Et de 2, nous n’avons ni le statut, ni l’argent, ni l’éducation de ces autres là … soyons suffisant à nous-mêmes. Trouvons notre propre raisonnement. Ce qui nous va et ce qui ne nous va pas ! Car nos avons aussi nos vies. Et les lois des autres sont faites à partir de leurs citoyens, leurs manques, leurs besoins, leurs manières de penser et voir les choses. Ce sont les fondements des lois des autres pays. Si vous devez prendre exemple sur eux … commencez par reconnaitre et admettre les besoins de nous, marocains.

Et puis juste une chose. Saviez-vous qu’au Royaume Uni, le mariage est aussi accordé aux couples du même sexe … ce n’est pas pour autant que vous comptez l’appliquer ici aussi, hein ?

Madame la ministre,

Vos propos sur Shakira ne vous concernent que vous, et surtout dans cette époque où vous n’étiez pas vraiment quelqu’un, excepté une femme dans la foule qui met à table ses idéologies et ses pensées, qu’elle partage, propose mais n’impose pas qu’on les applique. Maintenant vous êtes ministre. Votre rôle n’est pas d’étaler ces mêmes idéologies voilée-préhistorique aux gens en prétendant que c’est parce que le Coran l’a indiqué. Vous n’êtes pas plus musulmane que les autres femmes qui ont décidé d’avorter, et tout le monde sait ce qui est bon ou pas pour lui. Ces femmes trouvent en l’avortement un grand soulagement. Une excellente solution (et je vous avoue que je trouve qu’elles peuvent avoir raison … peu importe leur raison).

Votre rôle maintenant n’est pas d’appliquer votre raison, mais de transmettre le besoin du peuple qui a cru en vous au point de vous garantir ce poste dans lequel vous vous trouvez actuellement, aux grandes autorités.

Votre rôle de ministre de la famille, est d’assurer que la voix du peuple soit entendue. Les voix des familles soient entendues. Et le peuple, veut l’avortement. Pas tous, parce qu’en même temps, ceux qui ne sont pas concernés par le sujet n’iront pas avorter juste parce qu’il y a une loi qui leur donne cette possibilité.

Madame la ministre,

Vous ne donnez la vie à personne. Seul Allah le permet. Et si un enfant ne naît pas, dites-vous, vous qui êtes musulmane de confession et très pratiquante je pense, que ce sont « Mktoub Allah ».

Madame la ministre,

Vous êtes ministre de la famille. Vous devez savoir qu’une famille n’est pas automatiquement un père une mère et les enfants. La famille prend multiple formes. Et il est temps que vous prenez ça en considération pour vos prochaines décisions.

Bien à vous
Hicham TAHIR


9 réflexions sur “Lettre ouverte à Mme Bassima Hakkaoui

  1. Je tiens juste à apporter mon témoignage personnel sur le concert de Shakira à Mawazine 2011: de ma vie, je n’ai eu l’occasion de voir une foule de marocaines et marocains qui se pressaient au même endroit et au même moment avec le même enthousiasme, la même curiosité et le même plaisir!

    Insulter la cause de cet enthousiasme, de cette curiosité et de ce plaisir c’est insulter les dizaines de milliers de marocaines et de marocains qui s’étaient déplacés ce soir-là pour voir ou apercevoir Shakira!!

    Il y avait beaucoup de voilées, bien plus que madame la Ministre peut en réunir dans ses meetings!

    1. vous ne pensez pas que c’est injuste qu’une personne comme shakira ou d’autre chanteur viennent prendre des milliers d’argent alors que qu’il y’a des milliers de pauvres au maroc et des milliers d’enfants meurent chaque année à cause de la pauvreté, vous défendez shakira et mawazin alors que vous ne savez rien sur ce qui se passe au maroc c parce qu’il y’a et il y’a mawazine qu’on restera tjrs un pays pauvre et des femme qui avorte parce qu’elles ne trouvent pas de quoi nourir leurs enfants, moi je suis contre mawazin parce qu’il y’a des milliers de chomeurs parce qu’il n’y a pas de sécurité sociales parce qu’il y’a des inégalité sociale au lieu de dépenser de l’argent sur mawazin et les donner à shakira et je ne sais pas qui d’autre, investissez sur des projet pr créer des emploi pour donner de la vie aux enfants qui meurent

  2. La soi disant minitre de la femme , Bahima hakkaoui veut revenir en arriere en ce qui concerne le programme de l ancien gouvernement sur la parite , avec ca elle annule l’ aide de l UE a ce projet , cela montre son incompetence et sa nullite , ne sait elle pas qu un des signes majeur de developpement d un pays est l evolution de la condition feminine le deuxieme signe est la protection de l environnement …..elle doit etre la ministre de TOUS les marocains pas seulement defendre son ideologie retrograde arrieree , nous voulons la lutte contre la chomage , 51% des diplomes chomeurs sont des femmes , ce combat est le combat de tous et toutes ….BASSINA DEGAGE ! demission , tu enfonce le pays dans le marasme avec tes idees stupides

  3. Le voile !!!! Quelle hypocrisie !!!! J’ai vécu dans un Maroc où les filles portaient la mini jupe et etaient respectées… où la pratique de l’islam était une affaire privée, et où le respect existaient, les jeunes envers leurs aïeux, les vieux envers les jeunes, les « bons musulmans » envers les « mécréants », les musulants envers les juifs et les chrétiens, il n’y avait aps de différence, et personne n’imposait rien à personne. Elevé dans une famille de pratiquants, personne ne m’a jamais imposé quoi que ce soit. Vive le respect, Vive la liberté, Vive le Maroc libre et à bas l’obscurantisme !!!

  4. Excellente lettre bien que je doute qu’elle soit lue par la principale concernee. Cette femme, d’un niveau d’education mediocre, a rabaissee la famille Marocaine a son niveau. J’ai honte d’etre representee par ca. Shakira? La jalousie aveugle. Je ne vois que cette explication. Comme au Monopoli, c’est le Retour Case Depart, 15 siecles auparavant, avec une femme manipulee par sa version de la religion, manipulee par l’Homme narcissique.

  5. Mme. la ministre est une femme, avec une idéologie préhistorique, voulant l’appliquer au
    21 ème. siècle.
    Mme. la Ministre, le temps des dictatures est passé, nous devons penser a nous ouvrir sur le monde extérieur développé, pour essayer de sortir du sous développement dont nous souffrons, que vous insistez a nous laisser engouffrés dedans.
    Lors de votre nomination au poste de ministre, nous avons été contents de voir que le PJD, s’est émancipé, mais le malheur que pour votre part, vous étés plus papiste que le pape.

  6. L’avortement n’est pas interdit au Royaume Uni, c’est même l’un des pays d’Europe où le taux d’avortement est le plus élevé. l’Irlande par ailleurs autorise l’avortement, sous certaines conditions.

  7. Je le dis souvent et je le répéterais aussi souvent que nécessaire: quand des femmes comme Madame la ministre cesseront de considérer l’homme comme le standard de l’être humain, à ce moment là nous pourrons parler de vrai développement, et d’une véritable amélioration de la condition de la femme au Maroc (et ailleurs). Madame la ministre croit naïvement que les lois coraniques de par leur « suprématie » sont la solution à adopter pour tous nos maux, mais elle a tort ! Les solutions viennent en réponse à un problème établi, existant! La priorité n’est pas alors Shakira qui danse comme une pute (son avis à ce sujet on se torche le cul avec), mais les nombreuses femmes qui n’ont pas une autre alternative que de tuer leurs bébés! Je doute fort qu’elle ait pris le temps qu’il faut pour examiner la situation, et chercher le pourquoi des choses, en prétendant que le Coran est clair là-dessus! Quel simplicité d’esprit, digne des temps médiévaux, sombres et ignorants !

  8. Je pense que nous les marocains sommes attirés par les interdits, irrespectueux des lois qui régissent nos vies des fois et ce, juste parce qu’elles constituent pour nous une barrière qui nous empêche d’être libres. Quand on voit que quelque chose est interdite par la religion ou pas la loi, et si les risques ne sont pas énormes, on est tentés par son application rien que pour ressentir une certaine auto satisfaction et de se prouver à soi même que l’on est libre ( quoique la vrai liberté n’est pas du tout ça, mais c’est comme ça que ça marche).

    Toute cette introduction pour dire à madame la ministre de mes deux , que c n’est pas en interdisant un truc qu’on va empêcher les gens de le faire… Hormis l’avortement, plein d’autres choses sont interdites, et par la morale et par la loi et par la religion, et pourtant très pratiquées. Maintenant même les autorités n’y font plus attention ou font exprès de ne pas y prêter attention vue qu’à cause de ça ils pourraient se retrouver dans un cercle vicieux et de questions de comment, pourquoi et qui dont ils peuvent très bien se passer.
    Concernant l’avortement, qui me semble être votre souci majeur, sachez que les temps ont changé, que maintenant ( même dans le cas d’une famille normale, ou le fait d’accueillir un enfant ne pose aucun problème vis à vis de la société et du regard des gens tant redouté ) pour avoir un enfant il faut avoir un bon salaire, une situation financière fixe, un mari / épouse responsable qui puisse t’aider à l’élever. Il faut que tu puisses lui fournir une bonne alimentation, une bonne enfance, une bonne éducation, un bon enseignement ( la situation de l’enseignement public est a remettre en question) et tout celà demande beaucoup de moyens… Je pense pas qu’il ait un parent sur terre qui voudrait que son fils manque de quelque chose . N’oubliez pas qu’il y a des femmes dont l’état de santé ne permet ni grossesse ni accouchement… Je ne rentre pas dans les détails de la religion, il me semble que je la connais mieux que vous, je vais éviter de parler des enfants illégitimes issus de viols ( que vous avez encouragé avec votre politique de merde ), je ne parlerai pas des jeunes adolescentes naïves qui se font avoir par des hommes plus âgés qu’elles, je ne parlerai pas de prostitution … Je vous parle, comme vous l’avez toujours souhaité, dans le cadre HALLAL des choses.

    voyez vous madame la ministre , chacun sa vie, chacun son passé et surtout chacun de nous ses circonstances. Votre cas n’est pas le mien et ma vie n’est pas celle de quelqu’un d’autre… De mon côté , pourquoi je vous dis ça, c’est parce que je suis contre l’avortement à titre personnel, c’est à dire que le jour où je me retrouverai enceinte j’assumerai jusqu’au bout, mais cela ne me permet en aucun cas de juger les gens qui ont eu recours à ce genre de pratiques parce que comme j’ai dit, chacun sa vie chacun son cadre de référence et chaque personne est censée être libre de ses choix.

    Juger les gens n’a jamais été une solution aux problèmes sociaux (que ce soit au Maroc ou ailleurs) , quand tu juges chère madame, religieusement parlant, c’est un plus grand péché … Vous qui prétendiez vouloir empêcher les gens d’en commettre. Même chose pour Shakira, personne n’a le droit de juger personne comme je vous ai dit, si vous voulez exprimer votre avis sur quelqu’un ou quelque chose faites le au sein de votre famille, avec vos proches et svp épargnez nous cette tâche dégoûtante de pouvoir supporter vos propos dégueulasses.

    Si le peuple vous a élu c’est pour (essayer de subvenir aux besoins de ce dernier, vous n’êtes ni une prophète ni une sage ni une sainte pour nous imposer vos lois. Chacun de nous sait ce qu’il doit et ce qu’il ne doit pas faire et c’est pas à vous de contrôler la vie des gens…Ce n’est ni votre devoir ni possible pour un être aussi faible que vous !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s