Les Femmes

Que sait-on de la femme ? Cette espèce qui n’est absolument pas en voie de disparition. Les femmes sont l’une des créations de Dieu (ainsi dit-on), les femmes sont aussi l’autre moitié des hommes, enfin, ce n’est pas toujours le cas étant donné que des fois elles sont la moitié de leur races, et des fois les hommes n’ont pas vraiment besoin d’elles pour compléter leurs moitié, enfin bref, parlons des généralités… Comme je disais, les femmes sont la moitié des hommes, tous les deux sont des soldats de la vie et veillent à ce que leur race, que tous les deux créent, ne disparaisse pas, et autant qu’elles aiment les hommes, et que les hommes les aiment il y a toujours un conflit.

D’où est ce que cette complexité de relation vient ? Au fait, les femmes qui lisent cet article diront que cela vient à cause des hommes. Moi, en tant qu’homme (si l’on veut prétendre) je suis dans l’obligeance de les contre dire. Parce que si l’on essayait de voir un peu ce que les hommes font pour rendre les relations complexe … Cela se réduit à 0 !

Un homme ne fais pas de bruit à part quand il dort. L’homme regarde toujours la télé, même après presque 100ans de la création de la télévision il continue à la regarder comme l’homme de caverne regardât le feu pendant la première semaine. L’homme aussi ne parle pas, surtout quand il mange, il peut bien gueuler avant (mais la aussi c’est la faute de la femme qui n’a pas préparer à manger plus tôt), mais a part le son de sa bouche en train de mâcher de la pomme de terre comme si c’était de la viande crue, on n’entend pas sa voix. Un homme aussi, aime lire le journal, tranquillement (encore une fois). L’homme aussi ne parle pas beaucoup, parce qu’il ne pense pas autant qu’une femme … au fait il ne pense pas beaucoup, voire pas du tout, et quand on ne pense pas on n’éprouve pas l’envie de parler.

Non, la complexité ne vient pas de l’homme. La complexité vient de la femme. Les femmes détestent l’homme qui parle, parce qu’il ne les laisse pas parler (alors qu’elle ne fait que ça et qu’il n’essaye que de répondre à une question), elles détestent aussi l’homme qui ne parle pas, pour une raison qu’elles ne connaissent pas. Les femmes adorent les hommes qui ressemblent à leurs pères, en même temps elles ne veulent pas d’un homme qui lui fera rappeler sa famille à la longueur de la journée. Les femmes sont la seule espèce qui appel tout le monde « mon bébé » et deux secondes après gueulent sur la personne en criant : « Mais je ne suis pas ta mèreeeee :@ ». Les femmes détestent les hommes qui les dragues, et une fois qu’un homme les ignore, elles sont furieuse. Les femmes sont la seule espèce qui reste devant le miroir des heures à se maquiller, et pourtant demandent juste après l’avis de leurs conjoint si c’est bien fait, pour en conclure en chialant qu’elles sont moches. Elles détestent les hommes qui viennent en retard, parce qu’elles n’aiment pas attendre, et détestent les hommes ponctuels parce qu’ils sont toujours là à temps à les attendre alors qu’elles sont toujours devant le miroir à se préparer (encore une seconde fois).

Au fait, ce n’est pas nouveau, les femmes ont toujours été une espèce très complexe à comprendre. Et ce, depuis leur tendre enfance. Elles sont la seule espèce qui veulent ce qu’elles ne doivent pas vouloir au moment convenu. Parce que si l’on suit le processus de développement de cette espèce il y a un point en commun qu’elles ont toutes … Mais alors la … TOUTES !


  • A 2ans : Elles gueulent après tout, parce qu’elles veulent tout ce qu’elles voient.
  • A 4ans : Elles se maquillent déjà … Maquillées comme les prostituées des années ‘20 !
  • A 6ans : Elles veulent déjà être maman, et joue à la maman avec leurs poupées et cuisine.
  • A 8ans : Elles ont des tendances lesbiennes en repoussant tous les mecs.
  • A 10ans : Elles poussent leurs poitrines devant comme quoi elles ont des seins (confusion qu’elles font avec les tétons).
  • A 12ans : Elles ont honte de leurs seins qui commencent à pousser et deviennent agressives avec tous ceux qui leur font la remarque. Et continuent à repousser les mecs, surtout celui qu’elles aiment et dont le nom est marqué dans un cahier qui leur sert de journal intime.
  • A 14ans : Elles font tout pour montrer leurs seins, et mettent des soutiens gorge rembourrés.
  • A 16ans : Elles se disent grandes, mettent des décoltés et ne sortent qu’avec les garçons qui ont passé 4ans au BAC, ne l’ont pas eu en fin de compte et trainent dans la rue.
  • A 18ans : Elles demandent à leurs parents leurs habilles quand elles étaient enfants et leurs photos pour les donner a une association d’enfant délaissés. Le lendemain, comme par hasard, tous leurs habilles ont rétrécis. Les filles commencent à porter tout en petit. Des tailles XXL pour enfants de 4ans.
  • A 20ans : Elles changent leurs cartables en sac à mains, avec 1 cahiers pour les cours d’université de tout les modules, et pourtant le sac est toujours remplit : Des tampons (même si elles sont toujours vierge) – un pantalon baggy noir ou rouge en cas de règles qui viennent dans une périodes non calculée – une trousse de maquillage qu’elles utilisent en cours parce que le matin elles n’ont pas eu le temps de le faire à la maison – du parfum – du déodorant – un vaporisateur (elles ne savent pas pourquoi elles en ramènes) – un miroir – le portable/son chargeur/son kit/sa pochette/un chargeur de la marque du portable de la voisine – et enfin, le truc indispensable un magazine avec toujours le même article : Pour être sure qu’il t’aime toujours !
  • A 25ans : Les filles sont, enfin mature, et adorent les promenades dans les jardins, les petites sorties avec leur copains qui leurs achète des pop corn chez le 2ème marchand de pop corn parce que le premier est toujours sale. A 25ans elles apprécient enfin la valeur des texots. Et aiment surtout parler avec leurs amies de leurs copains pour savoir qui d’entre elles a le meilleur fiancé (elles sont toutes fiancées à cet âge là), faisant d’une simple conversation entre amies un concours de QUI VA SORTIR LE PLUS GRAND MENSONGE.
  • A 30ans : Elles commencent à désespérer, regrette leurs copains de 25ans et pourquoi elles ne les avaient pas obligés à les épouser.
  • A 35ans : Elles ont vraiment peur et portent du serrés, sourient à tous les hommes qui passent, meme ceux qui n’ont pas de voiture. Et veulent rajeunir.
  • A 40ans : Elles se trouvent vieilles, et se marient, enfin, avec le beau frère du menuisier qui avait refait les matelas de son plombier (à noter qu’elles font tout pour que leurs maris trouvent un boulot). Utilise tout pour rajeunir !
  • A 50ans : Elles veulent le divorce, sont persuadées qu’elles sont vieilles. Et se plaignent de tous, leurs enfants et pourquoi elles ont décidés d’en avoir, leurs vies qu’elles avaient passé quand elles étaient jeunes … et la liste est longue. Connaisse les noms de tous les produits anti-aging par coeur, parce qu’elles les ont déja utilisés.
  • A 60ans : Elles sont exactement comme des enfants de 2ans, et gueulent sur tout : la facture d’el criticité – les gosses – la bouffe – leurs belles filles – leurs bonnes – les voisines – le quartier sale – l’électricité – pourquoi on n’allume pas la lumière du salon – les bonnes – l’électricité – les jeunes filles qui ne respectent pas – l’électricité – pourquoi elles gueulent – pourquoi elles ont arrêtés de gueuler… Et la liste est encore plus longue que celle de leurs cinquantaines.
  • A 70ans : Elles se calment, deviennent adorable, et raconte tellement d’anecdote que tu dormirais a 16h même si tu t’es réveillé à 11h et que tu aie fais une sieste.
  • A 80-90ans : Elles deviennent de beaux anges parce que ce n’est qu’à cet âge là qu’elles apprennent pourquoi les hommes ferment leurs gueules, et elles font autant.

En fait, c’est à peu prêt ça les femmes, elles sont comme ça, et l’une des raisons pourquoi la race humaine existe encore, c’est que, NOUS, les hommes, on a appris à vivre avec. Elles sont toutes compliquées, même si elles prétendent que les hommes le sont… Mais personne n’y peut rien, c’est inscrit dans leurs gênes.

Et parce que, que nous voulions l’admettre ou pas … NOUS aimons toujours nos femmes, et les femmes qui nous entourent, même si elles nous font, et continueront à nous faire chier.

Et puis avouons le, sans les femmes non plus, la nuit … tout seul … Ce n’est pas vraiment ça 😉

Dédicace à toutes les femmes de ma vie. Que j’aime même si elles me font toutes chier !

Musique : Macy Gray – Beauty In The World



3 réflexions sur “Les Femmes

  1. à la femme qui sommeille au fond de chaque homme et qui fait d’eux des êtres gentils de temps à autres .

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s